Rodolphe Saadé, PDG du groupe CMA CGM dans un entretien au Financial Times : « Le marché est si fort que les autorités chinoises estiment, qu’à un moment donné, il faut un plafond ». Les autorités chinoises estiment que « vous ne pouvez pas faire ce que vous voulez. il y a des règles qui doivent être respectées », a reconnu Rodolphe Saadé dans un...
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous