©CMA CGM

 

Livré en septembre dernier, le premier des six porte-conteneurs affrétés par CMA CGM à l’armateur singapourien Eastern Pacific Shipping (EPS) va effectuer le 12 novembre son premier soutage en GNL à Rotterdam. Le porte-conteneurs de 15 000 EVP démarre sa carrière sur le service Asie-Europe du Nord mais ce ne sera pas sa ligne d’affectation finale. 

Depuis le souteur Gas Agility de 18 600 m3 affrété à MOL par Total marine fuels global solutions, le CMA CGM Tenere va opérer son premier avitaillement en GNL. Le porte-conteneurs de 14 812 EVP, propriété d’EPS du magnat israélien Idan Ofera, été livré en septembre dernier, quelques jours avant le premier mégamax au GNL, le CMA CGM Jacques Saadé, confortant ainsi l’assise de l’armateur français dans les porte-conteneurs à propulsion GNL.

Pour rappel, CMA CGM (hors Contenainership, sa filiale qui opère un transport intra-européen) introduira 20 navires au GNL sur les routes Asie - Europe du Nord (neuf mégamax de 23 000 EVP) et Asie-Méditerranée (onze néo panamax de 15 000 EVP). Les 11 navires de 15 000 EVP, jauge jugée nécessaire pour assurer un service hebdomadaire entre Asie-Méditerranée, se répartissent à vrai dire en deux jeux : le premier construit en Corée du Sud par Hyundai-Samho (six unités, tonnage affrété EPS, livraison en 2020 et 2021) et le second en Chine (tonnage appartenant à CMA CGM). Les mégamax seront soutés à Rotterdam et les autres à Fos-sur-Mer (une fois que les options de soutage à Marseille seront disponibles) dans le cadre d’un contrat long terme avec Total marine fuels global solutions. 

Bien que destiné au commerce Asie-Méditerranée, le CMA CGM Tenere a exceptionnellement débuté son service sur la route Asie-Europe du Nord. Il naviguera dans un premier temps sur le service FAL1 (alias Ocean Alliance NEU4)

Le GNL dans les starting-blocks

EPS, premier opérateur non exploitant engagé dans le GNL

Long de 366 m et large de 51 m (20 rangées de conteneurs), il est donc le premier de six néo panamax au GNL d’EPS. Le singapourien devient ainsi le premier armateur non-exploitant engagé dans une transition énergétique via le GNL. L’entreprise a en commande cinq autres navires au GNL pour lesquels l’affrètement n’est pas connu. Au total, EPS et CMA CGM sont liés par un contrat d’affrètement portant sur onze navires : en sus des six au GNL, les autres seront équipés de scrubbers.

A.D. 

Eastern Pacific Shipping mise sur l'éthane pour diversifier sa flotte

Début de carrière pour le premier mégamax au GNL

CMA CGM reçoit son second géant au GNL

Le souteur qui alimentera en GNL les méga porte-conteneurs de CMA CGM vient d'être livré