©ECS

 

Visiblement excédé par la dégradation des services de transport maritime, l’European Shippers' Council se fend d’un nouveau communiqué pour traduire son mécontentement dans une conjoncture difficile. Les chargeurs déplorent l'augmentation des tarifs, le manque de service et les transit time non respectés.

Dans un communiqué, le Conseil européen des chargeurs (ECS)  dénonce la façon d’agir des compagnies maritimes de la ligne régulière qu'il trouve « immorale » et inconvenante. Les chargeurs reprochent aux transporteurs maritimes de conteneurs d’augmenter sans cesse les tarifs et « d’en tirer profit » dans une conjoncture difficile pour tous et de baisse de la demande. Ils font ici référence à la flambée des taux de fret sur les lignes transpacifiques qui se sont envolés depuis fin août.

Les exportateurs et importateurs évoquent en outre un service très dégradé et un manque de disponibilité à bord. Selon l'ECS, les prix du transport ne reflètent pas celui du carburant. « Aujourd'hui, les compagnies poussent les tarifs à la hausse même si le coût du combustible de soute a considérablement diminué cette année ». Ils déplorent un manque d’informations quant aux retards de leurs cargaisons. « Les compagnies n'informent pas les expéditeurs des nombreuses perturbations qui interviennent tout au long de la supply chain ». Avant d’asséner : « au lieu de se comporter comme des transporteurs de volume, ils feraient mieux développer un service centré client ». 

A.D.