« Le gouvernement italien va s'opposer à la décision de Bruxelles de mettre un terme aux exonérations fiscales », a annoncé Paola De Micheli, ministre italienne des transports. L’Italie rejette les accusations d'aides d'État liées aux exonérations fiscales accordées à ses ports et annonce son intention de porter l'affaire devant la Cour de justice européenne.
Pour poursuivre la lecture de ce contenu, abonnez-vous dès maintenant

Logo Journal Marine Marchande

Je m'abonne

Déjà abonné ? Identifiez-vous

Sur le même sujet