La compagnie pétrolière émiratie Abu Dhabi National Oil a acheté six très grands transporteurs de brut dans le cadre de sa stratégie visant à augmenter sa capacité de production de pétrole de 25 % pour atteindre 5 millions de b/j d'ici 2030.

ADNOC Logistics & Services, la branche logistique et transport maritime du groupe émirati, vient d’intégrer deux VLCC (200 000-349 999 tpl) dans sa flotte, a passé une commande pour trois nouveaux navires qui seront livrés en 2022 et 2023 et acquis un navire d’occasion qui lui sera bientôt livré, indique dans un communiqué le groupe émirati. L’ensemble lui permettra de transporter 12 millions de barils.

La valeur de l’ensemble n’a pas été communiquée. ADNOC L&S, qui dispose d’une flotte de 16 tankers, a par ailleurs déclaré qu'elle a commandé cinq nouveaux navires et un récent VLGC (Very Large Gas Carrier, capacité de transport de 100 000 à 200 000 m3 de gaz) pour AW Shipping, sa coentreprise avec Wanhua Chemical Group. Elle a également acquis quatre vraquiers (trois ultramax et un handysize).

5 millions de barils par jour d’ici 2030

ADNOC prévoit de dépenser 122 Md$ entre 2021 et 2025 pour ses projets de croissance. La principale compagnie pétrolière des Émirats arabes unis entend porter sa capacité de production de pétrole à 5 millions de b/j (M/bj) d'ici 2030, contre plus de 4 Mb/j actuellement.

Sur un plan marketing, l’émirati a initié récemment deux nouvelles branches, ADNOC Trading, axée sur le négoce du pétrole brut, et ADNOC Global Trading, une entreprise commune avec OMV et la major pétrolière italienne Eni, pour le commerce des produits raffinés. Les deux nouvelles entités ont démarré leur activité en fin d’année dernière. 

Avec sa flotte diversifiée, ADNOC L&S peut transporter du pétrole brut, des produits raffinés, du vrac sec, des cargaisons conteneurisées, du GPL et du GNL sur ses propres navires et sur des navires affrétés.

La rédaction

Photo : ©DR