Le terminal à conteneurs d'APM Terminals à Port Elizabeth dans le New Jersey va réduire ses émissions de carbone de 45 % en 2021. L’opérateur portuaire, filiale de Maersk, a conclu un accord avec un fournisseur d’énergies renouvelables.

L'énergie solaire et éolienne seront les principales sources d'électricité à Port Elizabeth, affirme l’opérateur portuaire néerlandais dans un communiqué de presse. Grâce à ce nouveau contrat, passé avec un fournisseur d’énergies vertes, dont l’identité n’a pas été communiquée, le terminal prévoit de réduire ses émissions de carbone de plus de 45 % en 2021, en diminuant de 7 kg de CO2/EVP par rapport à l'intensité carbone actuelle (16 kg de CO2/EVP). « Cela se traduira par une réduction des émissions estimée à 8 000 t de CO2 cette année », assure Jon Poelma, le directeur général d'APM Terminals Elizabeth.

Cette initiative fait partie d'un plan pluriannuel de décarbonation que l’opérateur a présenté en 2016 et qui vise, entre autres, à réduire la consommation d'énergie grâce à une meilleure efficacité, à la modernisation des équipements et à l'électrification tout en créeant « un environnement de travail plus sûr et plus propre pour les employés ». Le projet avait permis de réduire, dès la première année en 2016, les émissions de CO2 de 18 kg CO2/EVP en moyenne. 

Gestion du trafic et intermodalité

La direction travaille également sur la gestion du trafic dans les enceintes de son installation, notamment le temps de parcours des camions de façon à limiter la marche au ralenti. « On a déjà constaté une réduction moyenne de 11 minutes du temps de rotation, soit une réduction de 3 kg de CO2/EVP ».  

L’opérateur portuaire compte aussi beaucoup sur l’intermodalité pour atteindre ses objectifs. Le Millennium Marine Rail (MMR), une installation ferroviaire située à proximité des quais et exploitée conjointement avec Maher Terminals, traite 60 % des marchandises intermodales à destination de l'arrière-pays. Dans le cadre d'un programme de modernisation de cinq ans, la société portuaire aura investi 200 M$.

La rédaction

Photo : ©APMTerminals