L’opérateur portuaire danois, contrôlé par le groupe AP. Moller Maersk, a conclu un procole d’accord avec la compagnie chinoise ZPMC en vue de l'automatisation de plusieurs terminaux qu’il exploite.

APM Terminals, qui exploite des terminaux dans 76 ports, a annoncé « une alliance stratégique » avec la société chinoise ZPMC en vue du déploiement conjoint d’équipements de manutention automatisés. L’exploitant portuaire estime que les « déploiements complexes d'automatisation nécessitent une approche plus intégrée avec le fournisseur. » 

Les solutions de ZPMC sont déjà en service dans plusieurs de ses installations, notamment à Vado Ligure (Italie), à Lazaro Cardenas (Mexique) et dans son dernier terminal automatisé à Tanger (Maroc). Plus récemment, la société a également lancé un projet pilote avec les chariots cavaliers automatisés de ZPMC sur son site d'Aarhus (Danemark).

Commande de 18 grues STS

L'accord comprend également une commande de 18 grues Ship-to-Shore (STS) et de neuf grues de chantier réparties sur six terminaux, ainsi que la réservation de créneaux de production pour 25 grues STS et 62 grues de chantier supplémentaires.

La rédaction

Photo : Le terminal d’APMT à Port Elizabeth