À l'arrêt depuis mars à cause de la crise sanitaire, le deuxième haut-fourneau de l'usine du groupe sidérurgique ArcelorMittal à Fos-sur-Mer, près de Marseille, est en cours de redémarrage, a annoncé un porte-parole du site à l’AFP.

ArcelorMittal l’avait mis à l'arrêt le 23 mars pour s'adapter à une baisse de la demande en acier de l'industrie automobile en raison de la crise sanitaire et des mesures de confinement. Cette interruption avait suscité les craintes des employés du site de Fos-sur-Mer quant à une possible fermeture de l’usine, qui emploie actuellement 2 500 personnes et a recours à 2 500 sous-traitants. Le premier haut-fourneau n'a, lui, jamais cessé de fonctionner. 

L’opération de reprise peut prendre plusieurs jours en raison de sa complexité. Les autres outils de production, en amont et en aval des hauts-fourneaux « seront redémarrés dans les semaines à venir », a ajouté la porte-parole. 

L'arrêt anticipé de la cokerie de Florange (Moselle) avait également été annoncé fin avril. Les sidérurgistes européens doivent affronter une concurrence asiatique âpre dans des conditions de compétitivité inégales. Le marché reste dominé par une faible visibilité des marchés de l’acier.

La rédaction