Selon Bloomberg, A.P. Moller-Maersk s'apprêterait à vendre son unité de fabrication de reefers pour un montant d'un milliard de dollars.

L’agence d’informations croit savoir que le groupe danois de transport maritime serait en train de vendre Maersk Container Industry (MCI), sa filiale spécialisée dans la fabrication de conteneurs fondée en 1991. L’entreprise est apparemment rentable : elle a déclaré un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement de 77 M$ en 2020 contre 29 M$ enregistrés en 2019. MCI emploie 2 200 personnes, principalement sur ses sites de production en Chine.

Il y a deux ans, le fabricant avait annoncé l’arrêt de la production de conteneurs dry au profit du reefer, « où la demande est forte du fait de la croissance mondiale des échanges de produits frais ». Une décision qui impliquait la fermeture définitive de l’usine de production chinoise de Dongguan alors que celle de San Antonio, au Chili, avait déjà été condamnée auparavant. Dans ce schéma, MCI devait consolider l’ensemble de sa production de reefers dans son usine de Qingdao, où la production a débuté en 1998.

Un porte-parole d'A.P. Moller-Maersk a démenti cette information. 

A.D.

Photo ©DR