©Wärtsilä

L’équipementier finlandais a enregistré une baisse de ses ventes de 11 % au troisième trimestre. Malgré la faiblesse de ses commandes, l'entreprise s'attend à une amélioration de la demande sur les marchés de la marine et de l'énergie.

Même si les prises de commandes sont restées stables au cours du troisième trimestre, le chiffre d'affaires s’est nettement replié, de 11 %, à 995 M€. Le rapport entre les commandes et le chiffre d’affaires est inversé sur sur les neuf premiers mois de l’année : les prises de commandes ont diminué de 14 % mais le chiffre d'affaires n’a diminué « que » de 3 % pour atteindre 3,38 Md€. Le carnet de commandes ressort en baisse de 12 % totalisant 5,26 Md€. Wärtsilä a toutefois réalisé un bénéfice net avant impôts de 34 M€.

Rentabilité sous pression

« Le contexte de marché difficile s'est traduit par le faible niveau des commandes reçues au cours du troisième trimestre ainsi que par la baisse des ventes de services et des retards dans les livraisons d'équipements. En outre, malgré un certain assouplissement des restrictions de circulation, la faible utilisation des navires, les contraintes d'accès aux sites des centrales électriques et la priorité donnée par nos clients à la préservation de leurs liquidités se sont soldés par une faible demande de services », jusifie le PDG de l’entreprise Jaakko Eskola, qui reste confiant : « Dans les mois à venir, notre solide carnet de commandes contribuera à un niveau raisonnable de livraisons d'équipements. Cependant, comme l'activité devrait rester modérée, notre rentabilité restera sous pression ».

Håkan Agnevall, ex de Volvo, aux manette avant avril 2021

À court terme, l'entreprise s'attend à une amélioration de la demande sur les marchés de la marine et de l'énergie. Mais les perspectives étant incertaines en raison des conditions actuelles du marché, la société anticipe des ventes en chute d'environ 10 % cette année par rapport à 2019.

Le conseil d'administration de la société technologique a récemment nommé un nouveau PDG pour succéder à Jaako Eskola. Håkan Agnevall, président de Volvo Bus depuis 2013, prendra la tête de l’équipement d’ici avril 2021. Le futur dirigeant a occupé divers postes de direction chez Bombardier et ABB avant d’intégrer le groupe automobile suédois.

« Son expérience sur l'électrification les véhicules autonomes va renforcer nos activités dans ces domaines », avait alors déclare Tom Johnstone, président du conseil d'administration de Wärtsilä Corporation.

Wärtsilä a retiré ses perspectives de marché pour 2020 le 31 mars en attendant une amélioration de la visibilité. 

La rédaction