La compagnie, jusqu’à présent positionnée sur la desserte intra-asiatique, s’aventure entre l'Asie et l'Europe avec un premier service lancée le 6 février et un navire de 2 700 EVP.

China United Lines (CU Lines), fondée en 2005, d'abord comme transporteur domestique avant d’élargir sa couverture à l’intra-Asie, se positionne sur une ligne Est-Ouest, celle qui était considérée avant la pandémie comme l’une des plus lucratives, ce qui n’est plus le cas aujourd’hui.  

Le lancement du nouveau service Asie-Europe de CULines est prévu le 6 février avec le porte-conteneurs Laila de 2 700 EVP, affrété par Peter Dohle. Il fera escale à Shekou et Yantian dans la province de Guangdong, en Chine du Sud, puis à Hong Kong, avant de rejoindre les grands ports européens de Rotterdam et Hambourg. Cette opération intervient au moment où la croissance des taux de fret entre Asie et Europe est plus modérée que sur le marché transpacifique mais reste largement au-delà de ses niveaux d’il y a un an. 

Des signes annonciateurs

En novembre dernier, CULines avait annoncé avoir signé un accord de coopération avec Weihai Xinhai Shipping, les ports de Guangzhou et de Hainan pour développer pour développer des services vers l'Asie du Sud-Est et le sous-continent indien.

Fin octobre, la compagnie chinoise avait lancé une ligne entre la Chine et le Vietnam au départ du port Yangpu de Hainan, dans la perspective de se positionner sur le transport maritime intercontinental au départ de Hainan. Dans le sillage de sa compatriote Cosco...Hainan avait enregistré, à cette date, un trafic de 700 000 EVP, en hausse de 40 % par rapport à la même période de l'année précédente.

La rédaction 

Photo ©CULInes