Le CMA CGM Trocadero a quitté le chantier chinois Jiangnan Shipyard le 29 mai en direction de l'Europe. Il est le huitième de la série des porte-conteneurs de 23 112 EVP au GNL que CMA CGM a commandés au groupe chinois de construction navale CSSC. Comme toutes les unités de la série qui rend hommage à Paris, il sera exploité entre Asie et Europe sur l’emblématique FAL. 

Il est l’ante-pénultième de la série des neuf porte-conteneurs au GNL de plus de 23 112 EVP de pleine propriété commandés par CMA CGM à Hudong-Zhonghua (cinq unités) et à Jiangnan Shipyard (quatre) tous deux filiales du groupe chinois de construction navale CSSC. 

Le CMA CGM Tocadéro vient d’être livré à l’armateur français. Il a quitté la Chine le 29 mai en direction de l'Europe. Il ne restera plus que le CMA CGM Sorbonne à livrer par Hudong-Zhonghua. La famille, dont les unités portent le nom d’un site emblématique de Paris à l’exception du premier, le Jacques Saadé, sera complète.

À ce jour sont donc en service, et sous pavillon français (Rif), le Jacques Saadé, qui rend hommage au capitaine d’industrie que fut le fondateur de l’entreprise et livré en septembre 2020, le Champs Élysées, qui a touché pour la première fois un port français, Dunkerque, en décembre, le Palais Royal, qui a fait son escale inaugurale au Havre le 8 janvier, suivi de près par le Louvre, ainsi que les RivoliMontmartre, baptisés en mars, et le Concorde.

Coque au vert glissant vers le bleu

Ils sont tous frappés du sceau « LNG Powered » sur une coque au vert dégradé vers le bleu, code couleur historique de la compagnie. Cette spécificité concédée à l’habillage de la marque est censée symboliser l’engagement environnemental de la compagnie. 

Longs de 400 m et larges de 61 m, les porte-conteneurs sont équipées de moteurs dual fuel de WinGD avec une puissance maximale de 63 840 kW. Ils seront alimentés à Rotterdam par le souteur  Gas Agility (capacité de 18 600 m3 de GNL), que Total marine fuels global solutions (TMFGS) a affrété à la compagnie japonaise Mitsui O.S.K. Lines (Mol). Il opère à partir de Rotterdam.

Ils sont tous exploités sur le service phare de l’armateur, FAL (French Asia Line) entre l’Asie et l’Europe du Nord en 84 jours via les ports de Pusan en Corée, Tianjin, Ningbo, Shanghai et Yantian en Chine, Singapour, Southampton, Dunkerque, Hambourg, Rotterdam, Algésiras en Europe et Port Kelang en Malaisie. 

Trio de tête 

Fin avril, avec la nouvelle commande de 22 porte-conteneurs répartis en trois séries auprès de son chantier de prédilection, le constructeur chinois CSSC, le groupe français de transport et logistique a porté à 44 le nombre de navires au GNL qui composeront sa flotte dans quelques années (avec Containerships, sa filiale intra-européenne). Certains sont en propriété et d’autres font l’objet de contrats d’affrètement. 

Du fait de ses nouvelles capacités (+ 223 000 EVP), CMA CGM a retrouvé cette année sa place dans le trio de tête (cf. Conteneur : nouveaux rapports de force dans le Top 5) au détriment de Cosco, son partenaire dans Ocean Alliance.

A.D.

Photo : ©Xinhua/Ding Ting​