La Sri Lanka Ports Authority (SLPA), qui gère le port de Colombo, a annoncé un volume « record » de 7 MEVP en 2018, soit un million de conteneurs supplémentaires par rapport à l'année précédente.

Le 7 millionième conteneur a été traité le 31 décembre 2018 et il a été apporté par MSC sur un service en provenance d'Hambourg. Un événement pour l'autorité portuaire qui l'a fait savoir officiellement en tenant une réception au sein de l'un de ses trois terminal à conteneurs, le Jaya (JCT), en présence de représentants du ministère des Ports, de la Navigation et du Développement du Sud, de la direction des trois principaux terminaux, administrateurs et cadres supérieurs ainsi que des personnalités du secteur maritime.

« Le port de Colombo, qui avait traité 1 MEVP en 1995, a mis 9 ans pour atteindre les 2 MEVP, 15 ans pour les 4 MEVP  et 20 ans pour les5 MEVP. Il aura fallu trois ans de plus pour gagner deux millions de boîtes supplémentaires mais seulement un an pour passer de 6 à 7 MEVP, ce qui est assez unique », a comptabilisé Parakrama Dissanayake, président de la SLPA, à l'occasion de la cérémonie officielle.

Sur les trois terminaux, un seul, le Jaya Container Terminal (JCT), est encore de la propriété d'État. L'exploitation des deux autres - South Asia Gateway Terminal (SAGT) et Colombo International Container Terminal (CICT) - a fait l’objet de partenariats public-privé, depuis 1999 pour le SAGT pour une durée de 30 ans, dans lequel, selon l’autorité portuaire, 220 M$ auraient été investis à ce jour, et depuis 2013 pour le CICT pour une durée de 35 ans, soit un investissement de 550 M$. Après avoir affiché repli en 2016 et 2017, le JCT a enregistré en 2018 une croissance de de 15 % par rapport à 2017, avec 2,3 MEVP à fin 2018. Il a également enregistré une augmentation de 23,3 % des volumes de transbordement.

La cérémonie officielle a été étonnemment l'occasion d'un plaidoyer en faveur de la .... démocratie, « essentielle à la croissance des industries ». Sans confiance dans le système judiciaire et dans les institutions, les industries ne peuvent pas se développer, a signifié Sagala Rathnayake, le ministre des Ports, de la Marine marchande et du Développement du Sud, tout en soulignant que le gouvernement s'employait à mettre en place les politiques nécessaires pour tirer parti de l'emplacement stratégique du pays et favoriser le secteur maritime. Les autorités sri-lankaises soutiennent que Colombo s'est hissé parmi les 30 premiers ports à conteneurs durant premier semestre 2018.

--- La rédaction ---