Les coûts d'exploitation des navires ont augmenté à leur rythme le plus élevé en dix ans. En cause, l'augmentation des primes d'assurance et des dépenses générées par la crise sanitaire, selon le rapport Ship Operating Costs Annual Review and Forecast 2020/21 publié par Drewry.

Selon Drewry, les coûts d'exploitation quotidiens moyens des 47 types et tailles de navires couverts par le rapport ont enregistré une hausse de 4,5 % en 2020 alors qu’ils évoluaient, ces deux dernières années, au rythme d’une augmentation de 2 % à 2,5 %. Cette situation fait suite à une période où les dépenses d'exploitation ont stagné ou contractées pendant trois années consécutives de 8 % entre 2015 et 2017.

Les coûts d'équipage ont été particulièrement concernés par l’inflation, grimpant de 6,2 % en 2020 contre une hausse de 1,3 % l’an dernier. Les primes de protection et d'indemnisation (P&I) ont également renchéri de 4,5 %. Dans le même temps, indique le rapport, les perturbations dans l'approvisionnement et de la disponibilité de la main-d'œuvre, causées par la pandémie, pèse sur les coûts d’entretien de maintenance, qui ont progressé de 3 %, tandis que les dépenses de cale sèche marquent une inflexion de 5 %. « Les coûts d'exploitation des navires devraient se modérer en 2021, car certaines problématiques liées au Covid-19 se dénouent », assure le cabinet britannique.

La rédaction

Photo : ©DR