Les barrières anti-covid se lèvent progressivement dans les différentes parties du monde. Mais la croisière n’en bénéficie pas vraiment. Les ports canadiens se voient à leur tour contraints de renouveler leur interdiction.  

Le gouvernement canadien a prolongé de trois mois, jusqu'à fin octobre, l'interdiction de croisières dans ses eaux en raison de la pandémie de coronavirus. Cette interdiction, en vigueur depuis début avril, a été élargie et concerne désormais les paquebots et autres navires de plus de 100 passagers et membres d'équipage, contre 500 initialement. 

C'est un coup dur pour plusieurs ports, comme Vancouver, Québec ou Montréal, où les retombées de ces croisières sont importantes. En 2019, le Canada a accueilli 140 paquebots en provenance d'une dizaine de pays et transportant plus de 2 millions de touristes, selon le ministère des Transports.

La rédaction