Le coût de transport d'un conteneur de 40 pieds pour des meubles acheminés depuis l'Asie jusqu'à la côte ouest des États-Unis est actuellement si élevé que les frais de transport représenteraient la quasi-totalité de leur valeur au détail, indique Sea-Intelligence.

« Le groupe de produits le plus touché est celui des meubles finis, où les chargeurs exposés à l'extrémité supérieure du marché spot peuvent voir le fret représenter pratiquement 100 % de la valeur au détail », indique le consultant. 

Les meubles ne seraient pas les seuls produits pour lequels les bénéfices seraient engloutis par les frais de transport. Le cabinet danois estime en outre que les jouets et les appareils ménagers connaissent le même sort. Le sort des peluches et autres est d’autant plus critique que les fabricants réalisent bien souvent 50 % de leur chiffre d’affaires avec les seuls fêtes de fin d’année. Ils ne peuvent donc pas se permettre de louper cette période. 

À l'extrémité supérieure, les taux de fret et les frais associés représenteraient 32 % de la valeur de détail des produits de jouets. À l'inverse, les jouets dont la valeur au détail est élevée ne représentent que 1 à 2 % du prix de détail, que les produits soient transportés dans des conteneurs de l'Asie vers l'Europe du Nord ou de l'Asie vers la côte ouest des États-Unis. En fonction du poids et de la valeur du produit, certains distributeurs, comme JouéClub, ont ainsi exclu de leur catalogue au moins 30 % de jouets. 

La rédaction

Photo : ©Port de Los Angeles