Sovcomflot et Sakhalin Energy, l'opérateur du projet Sakhalin-2, ont signé un contrat d'affrètement à long terme pour deux navires-citernes au GNL. Ils appartiennent à la série Green Funnel de SCF qui promet une empreinte carbone minimisée.

Les accords ont été signés à l’occasion du 24e Forum économique international de Saint-Pétersbourg par Igor Tonkovidov, PDG de Sovcomflot (SCF), Roman Dashkov, PDG de Sakhalin Energy, en présence d'Alexander Novak, vice-premier ministre russe, de Pavel Sorokin, vice-ministre russe de l'énergie, et d'Alexey Miller, président du comité de gestion de Gazprom.

Les Korolev Prospect et Vernadsky Prospect de Sovcomflot seront livrés en 2024 et exploités pour le transport de pétrole brut issu des gisements offshore gaziers et pétroliers de Sakhalin-2 en mer d'Okhotsk au large de l'île de Sakhaline. Ils seront affrétés pendant dix ans, avec une option de prolongation de trois ans maximum. Avant leur livraison, les deux aframax seront reconfigurés notamment pour permettre un avitaillement en GNL depuis le terminal de Prigorodnoye.

67,5 Mt de pétrole et 55 millions de m3

D’après le PDG de Sovcomflot, le partenariat avec Sakhalin Energy s’est déjà traduit par la livraison de 67,5 Mt de pétrole et 55 millions de m3 de GNL aux clients de l’opérateur en Asie-Pacifique. « Ce nouvel accord nous permet de faire passer notre coopération à un autre niveau. Les nouveaux affrètements à long terme contribueront également à atteindre les objectifs fixés par notre stratégie SCF-2025. »

« Les accords signés aujourd'hui entre Sakhalin Energy et Sovcomflot, qui prévoient l'exploitation de navires-citernes fonctionnant au GNL dans l'Extrême-Orient russe, témoignent d'une approche environnementale responsable », a souligné à cette occasion Alexander Novak, vice-premier ministre russe.

Réduire la consommation de carburant de 10 à 12 %

« La transition vers le GNL comme carburant marin pour les navires employés dans le cadre du projet Sakhalin-2 reflète la tendance mondiale à la décarbonation et fait partie intégrante de notre stratégie d'entreprise Green LNG. Il est important de noter que la neutralité carbone ne peut être atteinte sans la participation d'entreprises de premier plan. Notre coopération de longue date avec Sovcomflot nous aidera à progresser davantage à cet égard », assure pour sa part Roman Dashkov, PDG de Sakhalin Energy.

Selon les propres données de SCF, le GNL réduit les émissions de dioxyde de carbone (CO2) de 26 % et les émissions d'oxydes d'azote (NOx) de 94 %, tout en éliminant complètement les émissions d'oxydes de soufre (SOx) et de particules. Le transporteur maritime russe estime que l’usage du GNL va réduire la consommation de carburant de 10 à 12 %.

La rédaction

Photo : ©DR