Photo DFDS

La liaison entre le le port de Calais et celui de Sheerness, sur l’estuaire de la Tamise, avait été suspendue le 15 janvier. DFDS annonce la reprise des navettes de remorques non accompagnées, sans toutefois préciser de date.

Finalement, ce n’était qu’une pause ! Depuis le 15 janvier, la ligne maritime de transport de remorques non accompagnées entre le port de Calais et celui de Sheerness avait interrompu ses rotations quotidiennes. En cause : des « difficultés opérationnelles » mises en avant par l’armateur DFDS. À savoir un conflit impliquant la Société des ports du détroit, gestionnaire du port, les ouvriers dockers et l’armateur pour savoir à qui revenait la tâche de saisir les remorques à bord du navire.

Négociations réussies

Après avoir semé le doute, en laissant entendre que la fermeture de la liaison entre le port de Hauts-de-France et celui de l’estuaire de la Tamise pourrait être définitive, Wayne Bullen, directeur des ventes fret chez DFDS, a finalement indiqué le 7 février « avoir conclu avec succès [ses] négociations avec [ses]​partenaires de Calais, essentiels au fonctionnement de la ligne. Nous nous attelons maintenant à identifier le tonnage adéquat pour redémarrer le service ».

Problème de rentabilité

La liaison Calais-Sheerness, mise en place en juillet 2021 par l’armement danois qui opère déjà plusieurs ferries entre Calais et Douvres, faisait face à un problème de rentabilité dont le coût du saisissage semble être à l’origine. Un accord ayant été trouvé sur cette question, la ligne va maintenant pouvoir être relancée par DFDS, qui n’a cependant par indiqué de date de reprise. L’armateur propose toujours à ses clients une alternative en embarquant les remorques non accompagnées entre Douvres et Calais.

Étienne Berrier

Sur le même sujet