Les hauts-fourneaux fonctionnent à plein régime en Chine. La demande en acier est forte dans le secteur manufacturier et la construction. Tous les indicateurs sont à la hausse.

Un signal parmi d’autres de la forte activité industrielle de la Chine. Les contrats à terme sur l'acier chinois progressent. Les barres d'armature et les bobines laminées à chaud ont clôturé à des niveaux record, dans un contexte de demande croissante du secteur manufacturier et de la construction. Les bénéfices industriels de la Chine ont bondi de 179 % au cours des deux premiers mois de l'année par rapport à l'année précédente, selon les données du Bureau national des statistiques de la Chine.

Les marges dans le secteur manufacturier ont bondi de 219,5 % sur une base annuelle, tandis que les bénéfices réalisés par les entreprises de fonte et de transformation des métaux ferreux ont grimpé de 271 % au cours de la période janvier-février.

Trading 

Les barres d'armature, pour livraison en mai, sur le Shanghai Futures Exchange, l’un des marchés organisés du trading de l’acier, ont terminé en hausse de 2,6 % à 4 971 yuans (758,11 $) la tonne. Ils sont montés jusqu’à 5 017 yuans la tonne ces derniers jours. Les contrats à terme sur les bobines laminées à chaud, utilisées dans le secteur manufacturier, ont bondi de 3,7 % à 5 327 yuans la tonne à la clôture.

Les prix des matières premières pour la fabrication de l'acier sur le Dalian Commodity Exchange et les contrats à terme sur le charbon à coke à la bourse de Dalian sont aussi sur des trend de croissance de 5 à 6 %. 

Les contrats à terme sur le minerai de fer ont ouvert en hausse de plus de 3 %, et s'échangeaient en hausse de 4,6 % à 1 123 yuans, tandis que les prix au comptant du minerai de fer à 62 % de teneur en fer pour livraison en Chine restent, eux inchangés. 

La rédaction