Le groupe énergétique français a remporté aux enchères, via sa filiale Ocean Winds, un projet de parc éolien maritime flottant d'une puissance jusqu'à 2 GW, au large de la Californie.

Ocean Winds, la filiale qu’Engie (ex-GDF-Suez) détient à parts égales avec la société EDP Renewables, s'est vu attribuer un projet de parc éolien maritime flottant par le Bureau fédéral américain de l'administration de l'énergie dans les océans (BOEM), à l'issue d'un processus d'enchères. Elle avait répondu à l’appel d’offres aux côtés de l'Office d'investissement du régime de pensions du Canada (Canada Pension Plan Investment Board).

Les droits obtenus portent sur une zone de 325 km2 à Morro Bay, au large des côtes du centre de la Californie. Quatre autres lots ont été attribués à d'autres sociétés (RWE Offshore Wind Holdings, California North Floating, Equinor Wind US et Invenergy California Offshore). Au total, l'administration fédérale américaine proposait aux enchères cinq lots pour une production d'électricité attendue de 4,6 GW et une capacité de desserte électrique plus d'1,5 million de foyers.

6 GW en développement en Amérique du Nord

Avec le projet californien Golden State Wind et deux autres sur la côte Est, Mayflower Wind avec la Shell et Bluepoint Wind au large de New York et du New Jersey, Ocean Winds comptera désormais près de 6 GW d'éolien flottant en développement en Amérique du Nord.

Le groupe français est également implanté dans l'éolien terrestre et le solaire sur le continent nord-américain avec plus de 4,5 GW de projets en opération et en construction. Il a également acquis pour une puissance de 12 GW en projets solaires et stockage par batteries.

La rédaction

Photo : ©Engie