Le géant italien des hydrocarbures a annoncé son intention d'introduire en Bourse ses branches énergies renouvelables et ventes de gaz et électricité au détail, dont la fusion avait été annoncée en avril.

« Nous aspirons à devenir un leader dans la production et la commercialisation de produits entièrement décarbonés et cette introduction en bourse est un pas important vers cet objectif », indique le PDG d'Eni, Claudio Descalzi, cité dans le communiqué.

La major italienne prévoit de finaliser l'opération au cours de l'année 2022, « en fonction des conditions du marché ». Elle conservera « une participation majoritaire » dans la future société cotée.

6 GW d’ici 2025

La nouvelle société, baptisée Eni R&R, vise une capacité de production d'énergie renouvelable de plus de 6 GW d'ici 2025 et de plus de 15 GW d'ici 2030. Le groupe prévoit que l’excédent brut d'exploitation (Ebitda) de la branche cotée atteigne 1,2 Md€ en 2025, contre environ 600 M€ en 2021.

Le groupe pétrolier a dégagé un bénéfice net de 247 M€ au deuxième trimestre (16,3 Md€ de chiffre d'affaires) alors que l’italien avait essuyé une perte de 4,4 Md€ au cours de la période correspondante de 2020. Il a bénéficié des cours élevés du pétrole et du gaz et indique avoir retrouvé ses « niveaux de performance » d’avant Covid. 

La rédaction