L'entreprise havraise de remorquage portuaire et l’opérateur de navires support à l’éolien offshore ont annoncé ce 11 janvier avoir signé un accord pour la création d’une société commune.

L’éolien offshore génère toujours plus de l’intérêt, les entreprises se positionnent et les alliances se forment. Boluda France et HST Marine ont annoncé, dans un communiqué, avoir signé un protocole d’accord pour créer une société commune qui se positionnera sur les services de transfert de personnel et de support à l'éolien offshore en France.

Boluda France (1 200 personnes) spécialisé dans le remorquage portuaire, l'amarrage et le transfert de personnel, a déjà manifesté son intérêt pour le marché éolien offshore pour lequel il propose notamment des services de remorquage de composants tels que des mâts ou encore des interventions d’assistance d’urgence. La filiale française de l’opérateur espagnol de remorquage portuaire Boluda Corporacion apporte à l’entreprise commune la connaissance du marché français mais aussi et surtout son réseau (six bases opérationnelles implantées à Saint Nazaire, La Rochelle, Brest, Le Havre, Dunkerque et Marseille-Fos) et ses moyens (une flotte de 75 remorqueurs et de 30 navires de service opérant dans 15 ports et terminaux en France et dans l'océan Indien).

La britannique HST Marine opère sept crew transfer vessels (CTV), ces navires qui assurent le transfert des techniciens sur les plateformes offshore, ravitaillent en équipements ou interviennent en maintenance. HST assure ces services auprès des industriels du pétrole et du gaz à la construction et des exploitants de parcs éoliens offshore. L’entreprise revendique 50 000 transferts de techniciens vers des structures offshore.

Louis Dreyfus Armateurs place deux navires sur le parc éolien de Nantes Saint-Nazaire

Extension du panel d’activités

La compagnie a récemment passé commande auprès de Damen d'un Multi Cat 2309 en vue d’étendre ses services au-delà du transfert d'équipage dans l’assistance. Le Multi Cat 2309 est un muti-rôles, un couteau suisse capable d’accomplir de nombreuses tâches, indique HST, tels le remorquage côtier, l'entretien des fondations, les opérations de surveillance et les essais d'équipements marins. Le navire est actuellement en construction et sa livraison est prévue pour la fin 2021.

HST a par ailleurs acquis, en octobre, deux CTV de 21 m auprès de Gardline. Les HST Thomas et HST Grace (Ex-Marian Array et Gardian 14) sont en cours de reconfiguration.

La rédaction

Photo ©Boluda