Fincantieri Bay Shipbuilding a lancé la construction du plus grand souteur en GNL jamais construit aux États-Unis. Sécurisé par la signature d’un contrat d'affrètement à long terme avec Shell, Crowley avait passé commande du souteur en septembre.

Conformément à la loi Jones qui impose la préférence nationale, Crowley Maritime avait passé commande en septembre dernier d’un microméthanier d’une capacité de 12 000 m3 à la filiale américaine de Ficantieri. Ce navire, long de 126 m, devrait être déployé à partir de 2024 pour avitailler en GNL les navires en escale dans les ports de la côte est-américaine.

L’avitailleur sera le second opéré pour le compte de Shell sur le continent nord-américain, avec le Q-LNG 4000 exploité sur la côte est-américaine et le quatrième en opération outre-Atlantique. Fincantieri Bay Shipbuilding a livré l’an dernier le GNL Clean Canaveral à Polaris.

35 souteurs en opération

Shell est un acteur entreprenant sur le marché du soutage de GNL avec plusieurs unités en service. le FueLNG Bellina, qui opère à partir du premier hub d’avitaillement mondial Singapour (livré en janvier 2021), les barges Q-LNG 4000 (novembre 2020) et LNG London (2019). Une unité de 18 000 m3 a été commandée auprès du constructeur coréen Hyundai Mipo et attendue en 2022 pour le marché coréen. Un avitailleur de 5 000 m3 a été confié au chantier espagnol Astilleros Armon, qui sera affrété à Knusten. 

Selon DNV, le nombre de navires commandés au GNL a atteint les 240 unités, soit plus que les quatre années précédentes réunies. La flotte en service et en commande représenterait désormais près de 10 % de la flotte mondiale. Il y a actuellement 35 navires de soutage au GNL en opération selon DNV, contre 27 en 2020. Vingt-quatre autres sont en commande.

A.D.

Photo : ©Fincantieri Bay Shipbuilding

Sur le même sujet