C’est la seconde commande cette année en réponse à la pénurie de boîtes. L'armateur allemand va étoffer son parc de conteneurs de 210 000 EVP.

Alors qu’en avril le transporteur allemand avait déjà annoncé une commande de 550 M$ pour un total d'environ 150 000 EVP de conteneurs standard et frigorifiques qui doivent lui être livrés cette année, il a de nouveau contracté pour 60 000 EVP de boîtes. Les premières unités dont la fabrication a été lancée, devraient être livrées entre juillet et le troisième trimestre. 

À l’occasion d’un échange par visioconférence le 7 avril sur les suites du blocage de Suez, Rolf Habben Jansen avait indiqué que Hapag-Lloyd avait acheté 300 000 EVP au cours des douze derniers mois. Il faut désormais y ajouter les 210 000 EVP achetés depuis le début de l’année. Cela signifie qu’en quelques mois, le numéro cinq mondial du transport maritime de conteneurs aura étoffé son parc de 510 000 EVP d’ici la fin de l’année.

La pénurie d’équipements est structurelle. Elle date déjà de quelques années mais la pandémie a aggravé le phénomène. La généralisation du télétravail et les confinements ont complétement désorganisé les chaînes d’approvisionnement mondiales, dopé la consommation, et modifié les comportements d’achats en générant des besoins accrus d’écrans, d’ordinateurs, de téléphones portables, de tablettes, de consoles de jeu, d’appareils sportifs… L’offre de transport ne parvient plus à absorber la demande alors que les ruptures de stocks menacent beaucoup de secteurs.

Situation critique, supply chain fragilisée 

De nombreux ports dans le monde connaissent actuellement une congestion importante. La situation retarde encore le cadencement des rotations et le repositionnement des conteneurs vides là où ils sont attendus, c’est-à-dire en Asie, usine du monde, pour être ensuite réexpédiés où ils sont consommés. En Europe et encore davantage en Amérique du Nord. Actuellement, il faut plus de boîtes pour gérer le même volume de transport. Et certains transporteurs sont contraints de refuser les chargements ou de supprimer des escales pour accélérer les cadences. 

« La demande continue d'être très élevée et l'offre d'équipements pour conteneurs est actuellement l'un des plus grands défis de notre industrie. Pour y pallier – mais surtout pour offrir un meilleur service à nos clients –, nous avons investi à plusieurs reprises dans notre flotte de conteneurs depuis le début de la pandémie » a justifié Rolf Habben Jansen.

La rédaction

Photo : ©HHLA