L’armateur allemand de porte-conteneurs a affiché un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement de 10,9 Md$ pour le premier semestre de cette année, dont 5,6 Md$ pour le deuxième trimestre 2022, en hausse de 145 % sur un an. Hapag-Lloyd relève ses estimations de bénéfices pour la troisième fois consécutive cette année.

Encore mieux que le premier trimestre. Hapag-Lloyd a présenté des résultats préliminaires pour le second trimestre meilleur que prévu. Si tous les indicateurs confirment un net ralentissement de l’économie mondiale, les résultats du cinquième armateur mondial restent très solides.

L’entreprise a soldé le semestre sur un bénéfice avant intérêts, impôts, dépréciation et amortissement (Ebitda) de 10,9 Md$ grâce à un taux de fret moyen 2 902 $ par EVP (+ 80 % sur un an) mais avec un volume qui n’a sensiblement pas évolué de 6 MEVP 

Hapag-Lloyd revoit à la hausse, pour la troisième fois, ses prévisions de bénéfices pour l’année 2022, de 19,5 à 21,5 Md$, soit 52 % à 68 % de plus que le résultat de l'année dernière. En mars, l’Allemand prévoyait un Ebitda 12 à 14 Md$ et en mai, entre 14,5 et 16,5 Md$. En 2021, Hapag-Lloyd avait réalisé un bénéfice net de 12,8 Md$.

La rédaction