Le transporteur de voitures norvégien, dont Maersk est actionnaire, revoit à la hausse les prévisions de son marché pour l'ensemble de l'année 2021 et passe commande de très grands transporteurs de voitures configurés pour le méthanol et l’ammoniac.

L’année 2021 sera finalement meilleure que prévu pour le transporteur norvégien. Höegh Autoliners prévoit un résultat d'exploitation (Ebitda) de 210 M$ contre 195 à 200 M$ estimés initialement. Le quatrième trimestre est en partie responsable de ce regain d’optimisme, la société estimant son bénéfice avant avant intérêts, impôts et amortissement à 78 M$, contre 65 à 70 M$ auparavant.

Dans une annonce faite à la bourse Euronext d'Oslo, la société a indiqué par ailleurs avoir commandé quatre navires neufs supplémentaires de la classe Aurora au chantier naval chinois China Merchants Heavy Industries. La tête de série de cette classe, voulue de plus grande capacité et plus verte, est prévue d’ici à début 2024.

L’exploitant de Pure car truck carrier (PCTC) a assorti sa commande d'une option pour huit autres navires. Selon les termes du contrat, deux des navires supplémentaires doivent être livrés au cours du second semestre de 2024 et deux un an plus tard.

Ammonia ready

À motorisation hybride, les navires seront dotés de la notation « ammonia ready » de DNV. Bien qu’ils seront livrés avec une propulsion hybride MGO/GNL, ils seront en mesure de naviguer avec des carburants sans émissions comme le méthanol et l'ammoniac.

D’une capacité de transport de 9 100 CEU (car equivalent unit), la classe Aurora est conçue pour intégrer les contraintes futures du marché, selon le transporteur : les ponts ont été renforcés et les systèmes de rampe internes optimisés pour charger des véhicules électriques sur tous les ponts.

Les plus grands transporteurs de voitures actuels de la flotte de Höegh appartiennent à la classe New Horizon, dont les premières unités ont été livrées en 2015 et 2016. Confiés à Xiamen Shipbuilding Industries, les navires longs de 199,9 m disposent d’une capacité de transport de 8 500 CEU.

La rédaction