L’armateur norvégien opérant dans le transport de voitures envisage d'entrer en bourse pour financer des investissements dans des navires « prêts pour l'ammoniac ». 

Pour assurer et accélérer la décarbonation de sa flotte d’ici 2040, Höegh Autoliners envisage une introduction en bourse. L’exploitant de Pure car truck carrier (PCTC) a l'intention d'investir jusqu’à 12 navires de 9 100 CEU de la classe Aurora, récemment lancée, à motorisation hybride et dotée de la nouvelle notation « ammonia ready » de DNV. L'entreprise prévoit la livraison de la tête de série au début de 2024.

La société a conclu un protocole d'accord avec son chantier historique, Xiamen Shipbuilding Industry. L’armateur a fait appel à ABG Sundal Collier et DNB Markets pour l’accompagner, le cas échéant, dans le processus d'une cotation, dont les détails n’ont pas été révélés.

La rédaction

Photo : Höegh Autoliners a lancé en avril la classe Aurora, étape cruciale dans son engagement en matière de décarbonation. Conçu pour 9 100 unités équivalentes de voitures, il sera également le plus grand transporteur de voitures au monde.