Le gestionnaire de ports, basé à Manille aux Philippines, s'auto-désignait récemment comme soumissionnaire privilégié pour l'exploitation et la gestion du terminal à conteneurs de Port-Soudan. Il a failli.

Bien qu'elle ait été désignée comme soumissionnaire privilégié, la société philippine International Container Terminal Services Inc. (ICTSI) n'a pas obtenu de la société publique soudanaise Sea Ports Corporation of Sudan la concession pour l'exploitation et la gestion pendant 20 ans de South Port Container Terminal (SPCT) à Port-Soudan. SPCT a une capacité de 1 MEVP et a traité 470 000 EVP en 2017.

La rédaction