La compagnie sud-coréenne crée une entité dédiée au transport et au soutage de GNL. On lui prête l’intention d’avoir dans le viseur, les contrats d’exploitation de méthaniers que Qatargas devrait attribuer dans le cadre de la prochaine extension de sa flotte.

Filiale du coréen Samra Midas Group, également propriétaire de SM Line, la compagnie maritime Korea Line a annoncé la séparation de ses activités de transport de vrac en deux entités distinctes. L’une qui prendra le nom de Korea Line LNG dédiée au transport et au soutage de GNL, la seconde regroupant celui des autres produits secs et liquides.

Effective au 1er mai, cette décision traduit la volonté de Korea Line de se développer sur le créneau du GNL. Selon les analystes, elle est le signe que la compagnie ambitionne de décrocher l’un des contrats d’exploitation de méthaniers que Qatargas devrait attribuer dans le cadre de la prochaine extension de sa flotte. Exploitant déjà dix méthaniers dont huit assurant le transport de GNL pour le géant gazier coréen Kogas, K Line a signé fin 2019 un contrat d’affrètement de 7 ans extensible à 17 ans avec Shell Tankers qui débutera le 31 août 2022 pour deux méthaniers de 174 000 m3 en cours de construction.

Thierry Joly