La demande indienne de charbon importé au deuxième trimestre est sous pression en raison de l’explosion de l’épidémie. La situation devrait se solder par une perte d’importations maritimes de 15 Mt par mois. Le pays est déjà pénalisé dans ses approvisionnements par la brouille diplomatique entre la Chine et l’Australie.

Avec la récente flambée des infections au coronavirus, IHS Markit prévoit un ralentissement de la demande de charbon en Inde d’environ 15 Mt en mai et juin, soit une baisse de 22 % par rapport au niveau d'avril 2021. Au deuxième trimestre de 2021, le total des importations de charbon par voie maritime en Inde est estimé à 51,4 Mt en baisse de 10 % par rapport au trimestre précédent et en hausse de 23 % par rapport à l'année précédente, selon le rapport Commodities at Sea de la société d’étude de marché.

L'économie indienne est ainsi sapée dans son élan. L’augmentation significative de la demande d'électricité dans le pays au cours du mois de mars, qui a stimulé la production d'électricité (+ 16 % en croissance mensuelle), témoignait d’une relance de l’activité. L'électricité est encore produite en Inde à partir du charbon à 80 %. 

229 Mt de charbon importé en 2021

En à peine 15 jours, le nombre de cas déclarés est passé d’un taux journalier de 70 000 à plus de 300 000. « L'économie devrait subir un choc mais le rebond devrait être beaucoup plus net car le confinement national ne devrait pas être aussi sévère que l'année dernière. La campagne de vaccination est en cours et la population locale est désormais plus que disposée à se faire vacciner », nuance IHS Markit.

La demande de charbon importé devrait reprendre au troisième trimestre de 2021 selon l’analyste. En 2021, l'Inde devrait importer 229 Mt de charbon, dont 163 Mt de charbon thermique et 66 Mt de charbon métallurgique.

Moins connu mais révélé par les données (le dernier numéro du JMM Mag est consacré au vrac sec qui décortique notamment les flux maritimes), le pays est pénalisé dans ses approvisionnements par la brouille diplomatique entre la Chine et l’Australie. Du fait du blocus imposé par Pékin au charbon australien, la Chine a modifié son sourcing. L’Afrique du Sud avec laquelle les relations étaient distendues depuis des années, est redevenue un des partenaire commerciaux de la Chine. Depuis décembre, le pays africain lui a expédié une moyenne de 700 à 800 000 t par mois. Mais cela se fait au détriment de l’Inde qui a compensé ses achats avec l’Australie. 

La rédaction

Photo : ©DR