À fin septembre le bilan du trafic maritime à Zeebrugge était en croissance de 11,1 %, à 33,14 Mt. Si la plupart des secteurs de trafic sont à la hausse, celui des conteneurs retient particulièrement l’attention. Une reprise est en cours, dont l’élément moteur est le groupe Cosco, membre d'Ocean Alliance. À l’issue du 3e trimestre, la croissance était de 2,1 % pour un volume de 11,76 Mt soit 1,2 MEVP (+ 1,3 %). Cette reprise s’explique par la dynamique, au terminal de Cosco, des trafics feeders. Rien que pour le mois de septembre le trafic était en hausse de 17,9 %. À noter que ce trafic conteneurs se manifeste à raison de 70 % en ro-ro et 30 % en lo-lo.

Dans un autre domaine, les initiatives se multiplient. La dernière en date a trait au lancement d’une navette ferroviaire conteneurisée entre le terminal de Cosco et la plateforme de l’hinterland Athus. De ce terminal, il est possible de desservir les marchés français et luxembourgeois. La traction est assurée par les opérateurs Lineas et Railtrax. La fréquence de cette navette est d’un train par semaine dans chaque sens.

Quant aux autres résultats : le trafic ro-ro a progressé de 4,6 % à 12,30 MT (+2,1 % de et vers le Royaume-Uni, + 4,7 % avec l’Irlande, mais chute de 2,7 % avec la Scandinavie. Le trafic des voitures est en hausse de 5,1 % à 2,19 million d’unités. Les vracs liquides ont atteint 7,31 Mt (+ 54,6 %), dont 4,9 Mt pour le GNL. Les vracs secs se sont établis à 970 000 t (+ 4,1 %). Les diverses étaient en recul, à 687 000 t (- 11,4 %).

B.V.D.B

Sur le même sujet