©Eurogate

L’opérateur portuaire Contship Italia, actionnaire principal du terminal à conteneurs de La Spezia (LSCT), investit pour accueillir des porte-conteneurs longs de plus de 400 m et de 61 m de large. 

LSCT, entreprise commune de Contship Italia (60 %) et Marinvest (40 %), envisage de développer un nouveau poste d'amarrage en eaux profondes de 524 m de long dans la partie nord-est de son site actuel sur le quai Angelo Ravano, du nom du fondateur de Contship Italia.

Il est prévu que la nouvelle jetée soit équipée de cinq grues navire-terre capables de traiter jusqu’à 25 rangées de conteneurs, adaptées donc à la manutention de la nouvelle génération de porte-conteneurs de 24 000 EVP. Il est prévu que le nouveau quai soit opérationnel en 2024.

En attendant, les autorités portuaires et la LSCT prévoient de porter le tirant d'eau, aux deux principaux postes à conteneurs du terminal, à 14 et 15 m. Selon Contship Italia, ces aménagements devraient permettre aux transporteurs de charger entre 300 et 400 EVP de plus lors de leurs escales à La Spezia. 

MSC, principal client

Le LCST est l'un des deux terminaux à conteneurs du port ligure avec le Terminal del Golfo, qui assure principalement les services régionaux de Tarros, Arkas / EMES, et Linea Messina. La Spezia dépend quant à lui assez fortement de MSC, qui représente, selon Alphaliner, 60 % de son trafic de l'installation. « Cela n'est pas vraiment surprenant puisque Marinvest est une filiale de MSC », rappelle Alphaliner.

LSCT a traité un volume de 1,3 MEVP en 2019, soit une baisse de 3,4 % par rapport à 2018. Entre janvier et juin de cette année, l’infrastructure n’a enregistré qu’un volume de 503 000 EVP. Un repli important de 25 % par rapport au premier semestre 2019.

La rédaction