Le Mayflower autonomous ship, qui se revendique comme l'un des navires les plus autonomes au monde, a quitté le Royaume-Uni pour Plymouth dans le Massachusetts. 

Il avait été mis à l’eau à Plymouth, en Angleterre en septembre 2020. Long de 15 m, le trimaran, construit à base d’aluminium et des matériaux composites, doté d’intelligence artificielle, a entrepris son voyage vers les États-Unis après avoir effectué les derniers aménagements et essais en mer. Sans équipage à bord, il sera, en cas de succès, le premier navire autonome de grande taille à traverser l’Atlantique. Il sera principalement alimenté par l'énergie éolienne et solaire. Le Mayflower autonomous ship pèse environ 5 t et pourra atteindre une vitesse d'environ 20 nœuds. 

Le projet est dirigé par l'organisation de recherche marine ProMare, avec IBM comme partenaire technologique et l’équipementier finlandaise Wärtsilä. Il effectuera sa traversée grâce au navigateur « AI Captain », un  système totalement autonome conçu à partir des systèmes d’intelligence artificiele d’IBM et des technologies Edge. Il devrait ainsi disposer de capacités de détection et de réflexion lui permettant de prendre des décisions en mer sans intervention humaine. 

Projets similaires

Il porte le nom de Mayflower à bon escient. Il célèbre l’anniversaire des 400 ans de la traversée du navire marchand du même nom, qui a amené des colons anglais en Amérique du Nord en 1620. D'autres projets – comme WaveGlider, Saildrone et Hugin Endurance – travaillent sur des démonstration similaires, mais à une échelle beaucoup plus petite que le Mayflower.

La rédaction

Photo : ©DR

 

Sur le même sujet