La gestion technique et humaine du célèbre trois-mâts, ancien navire marchand classé au titre des monuments historiques, a été confiée à V.Ships. Le plus ancien voilier de France dispose d’un équipage de 16 marins et de 28 stagiaires.

Il était Cherbourg pour une escale technique, début avril. Le plus ancien trois-mâts d’Europe à être encore en navigation sera de retour dans le Cotentin et sa capitale, le 26 mai.

Construit en 1896, le Belem fut un navire marchand (pendant 18 ans) naviguant vers les Antilles, le Brésil et la Guinée française depuis Nantes avant de devenir, à partir de 1914, le yacht du deuxième duc de Westminster pendant sept années. Il sera ensuite vendu à la célèbre famille Guinness d'Irlande qui l'a utilisé pendant 30 ans comme yacht privé.

Racheté en 1979 par la Caisse d'épargne, qui a crée la  Fondation Belem en 1980, il a repris du service (après quelques années d’inactivité) en tant que navire-école pour transmettre l'histoire et les traditions des voiliers en enseignant l'art de la voile aux nouvelles générations. En 1981, le Belem a été classé au titre des monuments historiques.

Le navire, qui dispose d’un équipage de 16 marins avec  48 stagiaires, sera géré par V.Ships, chargé de l'entretien de ce voilier historique, ainsi que de la « mise à disposition d'un équipage qualifié ».

Le voilier équipé de 22 voiles, soit une surface de près de 1 200 m2, est également doté de deux moteurs diesel installés en 2013 qui lui permettent d'atteindre une vitesse de 8 nœuds.

La rédaction

Photo : Le Belem en escale à la Rochelle