Le géant chinois du transport maritime a augmenté son bénéfice au premier trimestre de 5 000 %, soit 2,38 Md$.

Le marché transpacifique étant à la fête, CoscoSL est en joie. Mais c’est bien au trade Asie-Europe que le géant chinois du transport maritime doit sa bonne fortune. Le quatrième transporteur maritime mondial par conteneurs a vu son bénéfice s’envoler de 5 000 % au cours du premier trimestre de 2021 pour s’établir à 15,4 milliards RMB, soit 2,38 Md$. 

Les recettes d'exploitation du groupe aux deux marques – CoscoSL et OOCL – ont bondi de 80 % au cours des trois premiers mois de l’année pour atteindre 64,8 milliards de RMB (10 Md$).

Au-dessus de la moyenne du marché 

La compagnie chinoise a transporté 6,7 MEVP au cours de la période, en hausse de 21 % par rapport au même trimestre en 2020 et au-dessus de la moyenne du marché. En termes de volume, le transpacifique a affiché la plus forte augmentation, à 29 % par rapport au trimestre 2020, tandis que les routes intra-Asie/Australie et Chine continentale ont également enregistré de bonnes performances, avec une croissance de 22,6 et 20,5 %.

Toutefois, en termes de recettes, c'est l'Asie-Europe qui a performé. Alors que les volumes n'ont augmenté que de 12,4 % en un an, les recettes se sont enflammées de 140 % pour atteindre 17,7 milliards de RMB (2,74 Md$), dépassant ainsi les recettes transpacifiques.

Il s'agit d'un changement significatif par rapport aux deux dernières années durant lesquelles le transpacifique dominait les comptes de Cosco devant le marché intra-asiatique, Australie comprise. Le revenu moyen par EVP s’est élevé au premier trimestre à 1 608 $ contre 948 $ l'année précédente.

A.D.