C’est actuellement le tarif journalier pour l’affrètement d’un VLGC, ces très grands transporteurs de GPL et GNL dotés de citernes d’une capacité de 100 000 à 200 000 m3.

À ce prix, le navire est bien au-delà de son coût d’exploitation qui se situerait autour de 20 000 $. Les exploitants, tels Avance Gas et BW LPG, bénéficient en fait de la conjonction de plusieurs facteurs. Les longs délais d'attente au canal de Panama, l'exportation de GPL par les États-Unis et un nombre encore élevé de navires en cale sèche, mettent les prix sous tension. Si la production de pétrole aux États-Unis a considérablement diminué, celle de GPL ne fléchit pas. La Chine lui en achète de grandes quantités. Un allongement des distances qui sied au transport maritime.