C’est ce qu’a perdu Brittany Ferries en taux de change livre sterling-euro depuis le référendum britannique de 2016 sur la sortie du Royaume-Uni de l’UE.

En 2020, la compagnie transmanche, dont 85 % de la clientèle est anglaise, a perdu 50 % de son chiffre d'affaires et n’aura transporté que 700 000 de ses 2,5 millions de clients réguliers. Après le Brexit et la pandémie, la nouvelle variante du coronavirus la fragilise encore davantage. La compagnie de ferry bretonne est aujourd'hui le premier employeur de marins français et quelque 6 800 emplois indirects locaux en dépendent.