La plus grande cargaison d'éthane a quitté le terminal du Texas à destination de la Chine. Ce gaz, qui est un dérivé du gaz naturel, est très demandé, notamment en Asie, où il est utilisé comme alternative au butane et au propane par l'industrie pétrochimique.

911 000 gallons de GPL ont quitté le 17 janvier le terminal texan d’Orbit, l'un des trois seuls terminaux américains d'exportation d'éthane, à destination du site de production de Jiangsu de Lianyungang Petrochemical où la cargaison devrait être livrée mi-février.

Le gaz, qui est un dérivé du gaz naturel, est très demandé, notamment en Asie, où il est utilisé comme alternative au butane et au propane par l'industrie pétrochimique. Les 911 000 gallons ont été chargés à bord du Seri Everest, le plus grand VLEC (Very Large Ethane Carrier) actuellement en opération dans le monde. En décembre, le BG Gemini avait déjà chargé ce qui était considérée comme une quantité record avec 49 000 gallons lors de son premier voyage depuis sa conversion en navire hybride (avec du GPL). Il navigue actuellement vers le Japon, où il devrait arriver à la fin du mois.

La rédaction