La Chine détient le leadership mondial de la construction navale et le plus grand constructeur du pays terrasse l’actuel leader mondial du secteur, soutient la China Association of the national shipbuilding industry.

D’après l'Association chinoise représentant les intérêts de la construction navale (CANSI, China Association of the National Shipbuilding Industry), les chantiers navals chinois ont dominé sur les trois principaux indicateurs de référence du secteur en 2021 à savoir le plus grand nombre de livraisons, de nouvelles commandes et de contrats de construction en cours.

Les constructeurs navals chinois auraient, selon la CANSI, représenté environ 50 % du marché mondial l’an dernier. Mieux, la China State Shipbuilding Corp. (CSSC), le plus grand groupe du pays, est devenu le leader mondial, supplantant pour la première fois le sud-coréen Hyundai Heavy Industries. 

2,4 Md$ de contrats avec CMA CGM

CSSC a livré 206 navires en 2021, soit 20,2 % du volume mondial des commandes. La valeur de ses nouvelles commandes a atteint 130,15 milliards de yuans (20,49 Md$), un record depuis 2008.

Le constructeur asiatique affiche un carnet de commandes de 41,953 TBC, dépassant ainsi son objectif annuel pour 2021, selon un autre rapport publié par le CANSI le 13 janvier. La commande de 22 porte-conteneurs de CMA CGM, d'une valeur de plus de 15 milliards de yuans (2,4 Md$), n’y est pas étrangère.

La valeur contractuelle des commandes de porte-conteneurs de CSSC a dépassé 68 milliards de yuans (10 72 Md$) l’an dernier.

La rédaction