Sultan Ahmed Bin Sulayem, président du groupe et PDG de DP World, a déclaré lors de la conférence Africa Emergence 2019 à Dakar, au Sénégal, que DP World reste déterminé à faire de Dakar une importante plate-forme logistique et une porte d'entrée pour l'Afrique occidentale. Mais...

La suppression des obstacles au commerce est cruciale pour l'économie africaine, a insisté le PDG de DP World, lors d'une table ronde avec le président sénégalais Macky Sall et le premier ministre malaisien Mahatir Mohamad. Une allusion aux tarifs douaniers de 50 % "plus élevés qu'en Amérique latine et en Asie".  Et Sultan Ahmed Bin Sulayem de rappeler combien l'émergence économique du continent dépend du développement du commerce interafricain et des infrastructures.

"Le commerce intrarégional en Afrique n'est que de 12 % alors qu'en Europe, en Asie et en Amérique latine, il est supérieur à 50 %". Il estime que depuis l'investissement de DP World au Sénégal, l'efficacité et les volumes ont été améliorés de 135 % en 10 ans.

Il a également souligné l'importance de développer une infrastructure logistique au Rwanda et au Mali, où il opère également : "nous croyons qu'il faut relier les pays enclavés au monde et aux marchés internationaux. Notre parc logistique au Rwanda réduira les coûts à travers le pays et la région. Le prix du transport de conteneurs de Shanghai à un port d'Afrique de l'Est se situe entre 500 et 1 000 $, le prix du même conteneur du port à Kigali est de 5 000 $".

DP World a récemment signé un accord avec le Mali pour développer une plate-forme logistique et avec la République démocratique du Congo pour la construction d'un port en eau profonde.

La rédaction