Le 24 janvier dernier, le dernier-né de la Carnival Cruise Line, le Mardi Gras, a été mis à l'eau au chantier naval Meyer Turku en Finlande. La nouvelle construction de 180 000 GT de jauge et d’une capacité d’accueil de 5 200 passagers sera le plus grand navire de la flotte Carnival après sa livraison plus tard en 2020.

Portant le nom du tout premier navire de CCL, fondée en 1972, le Mardi Gras est la quatrième unité d’une série de neufs paquebots au GNL commandés par l’Américain Carnival Corp. (marqueAIDA, Costa, P&O Cruises et CCL) à deux  chantiers du groupe Meyer Werft, celui de Papenburg en Allemagne et Turku en Finlande, chantiers de prédilection du groupe américain. L’AidaNova et le Costa Smeralda ont été les premier sisterships livrées de cette série. Le Costa Toscana est attendu en juin 2021.

L’Iona pour P&O Cruises doit être livré au printemps de cette année (son sistership au printemps 2022), un peu avant le Mardi Gras (son jumeau en 2022) tandis que deux unités pour AIDA doivent être réceptionnées en 2021 et 2023.

 

 

©Meyer Turku

En décembre dernier, Meyer Turku a annoncé qu'il reporterait la livraison du Mardi Gras à la fin du mois d'octobre. La livraison du navire était initialement prévue pour août 2020. Long de 337 m et large de 42 m, le paquebot entamera sa croisière inaugurale le 14 novembre et sera basé dans le nouveau terminal de croisière de Port Canaveral en Floride.

D’après un rapport réalisé à la demande de Florida Ports Council et Florida Natural Gas Association (« Alternative Fuels Study »), les ports de Floride se prépareraient – en développant les infrastructures nécessaires – pour accueillir les 25 paquebots au GNL qui doivent être construits au cours des six prochaines années. L’étude souligne que les ports de Floride seraient dans une « position unique pour capitaliser sur leur avance nationale en matière de fourniture de GNL et de GNC pour les cargos et les navires de croisière. Aux États-Unis, pour l’heure, l'avitaillement en GNL n’est possible qu'à Jacksonville, en Floride, et à Port Fourchon, en Louisiane. Une troisième installation de soutage est en cours de développement à Tacoma, Washingto tandis que Port Canaveral prendra bientôt livraison d'un souteur développé par Q-LNG Transport.

La rédaction