Yamal LNG a annoncé le démarrage opérationnel avec les tests en mer du Yakov Gakkel, un méthanier brise-glace Arc 7, dernier-né d’une série de 15, construits spécialement pour ce projet. 

Le Yakov Gakkel est quasiment prêt pour entrer en service après avoir terminé ses essais en mer. Il est dernier méthanier d'une série de 15 brise-glace Arc 7 dédiés à assurer le transport de GNL à partir du terminal de Yamal, qui explore le champ gazier de Tambey-Sud, au nord-est de cette péninsule russe de 120 000 km2 avançant sur environ 700 km dans l'océan Arctique depuis la Sibérie occidentale.

Il est le 6e pour le compte de la coentreprise Teekay LNG Partners et China LNG, qui opère déjà les Eduard Toll, Rudolf Samoylovich, Nikolay Yevgenov, Vladimir Voronin, Georgiy Ushakov. Trois – Vladimir Rusanov, Vladimir Vize, Nikolay Urvantsev – sont exploités par MOL et cinq par Dynagas (Boris Vilkitsky, Fedor Litke, Georgiy Brusilov, Boris Davydov, Nikolay Zubkov).

Comme ses sisterships, ce navire de 299 m de long et de 97 000 tonnes de jauge brute peut transporter jusqu'à 172 600 mde GNL. Les navires ont été conçus par Aker Arctic et sont équipés de systèmes de propulsion d'ABB.

Ils sont tous dédiés au projet Yamal LNG, porté par Novatek (50,1 %), Total (20 %), CNPC (20 %) et le Silk Road Fund (9,9 %). Le terminal de liquéfaction de GNL se compose de trois trains d’une capacité de 5,5 Mt par an chacun. Le premier avait été mis en service fin de 2017, et les trains 2 et 3 sont opérationnels depuis juillet et novembre 2018. Yamal LNG a déjà expédié plus de 25 Mt de GNL depuis sa mise en service en décembre 2017.

La rédaction