CSAV, Kühne Maritime et la Ville de Hambourg, via la société municipale HGV, prorogent jusqu’au 31 décembre 2026 leur accord leur permettant de contrôler l’armateur allemand avec 73,6 % du capital.

Deux ans avant la date de l’expiration prévue, en 2024, CSAV, Kühne Maritime et la Ville de Hambourg ont prolongé jusqu'au 31 décembre 2026 le pacte d’actionnaires qui les lie, annonce Alphaliner dans sa dernière note hebdomadaire. Un accord historique qui leur permet de contrôler à trois le capital de l’armateur allemand de porte-conteneurs et veiller à ce que Hapag-Lloyd ne puisse être ni vendu ni scindé.

L'homme d'affaires hambourgeois Klaus-Michael Kühne, l'actionnaire majoritaire de Kuehne + Nagel, avait acquis des parts dans Hapag-Lloyd (par le biais de Kühne Maritime) à la suite de la crise économique mondiale de 2008, notamment dans le but de stabiliser l’actionnariat et d'empêcher une OPA sur le numéro cinq mondial du transport maritime de conteneurs. La Ville de Hambourg était devenue actionnaire pour les mêmes raisons. La participation de CSAV dans Hapag-Lloyd remonte, elle, à 2014, lorsque le transporteur allemand a acquis l'activité conteneurs de la compagnie chilienne en échange d'une participation dans l'entité fusionnée.

Course à l’échalotte

Tout au long des années 2019 et 2020, les sociétés contrôlées par Klaus-Michael Kühne et la compagnie maritime chilienne CSAV se sont adonnées à une course à l’échalotte pour dominer l’actionnariat.

La société contrôlée par Klaus-Michael Kühne a été particulièrement à la manoeuvre en 2019. Alors qu’au début de l’année, Kühne Maritime détenait 25,5 % des parts de la société, elle en possédait 29,6 % en fin d’année, devant CSAV, à 27,3 %. Et ce, sans que la structure générale du capital n’en soit modifiée : la part des autres associés – Qatar Investment Authority, via sa filiale Qartar Holding LLC, HGV et le fonds d’investissement public de l'Arabie saoudite – était restée intacte. À ce près que la part flottante était alors passée de 10,6 à 8,6 %, et celle des actionnaires institutionnels à moins de 5 %.

CSAV et Kühne Maritime à égalité

Au début de l’année 2020, c’est la compagnie maritime chilienne CSAV qui a repris le lead en portant sa participation à 30 % après avoir acquis des actions de Qatar Holdings, cette dernière réduisant sa participation de 14,5 % à 12,3 %. 

Trois mois plus tard, en mars, Klaus-Michael Kühne devait accroître sa participation pour la porter à 30 %.

Le capital se partage désormais entre Kühne (30 %), la compagnie chilienne CSAV (30 %) la Ville de Hambourg (13,9 %) tandis que le solde se répartit entre Qatar Investment Authority, via sa filiale Qartar Holding LLC ainsi que le fonds souverain de l'Arabie Saoudite, ces deux derniers actionnaires détenant conjointement 22,5 % de l’ensemble.

Le cinquième transporteur mondial conteneur détient 6,9 % du parts de marché mondial par la capacité conteneurisée de transport (1,74 MEVP). La compagnie exploite 247 porte-conteneurs et a 22 navires en commande, qui étofferont sa capacité de 415 000 EVP.

A.D.

Photo : Siège de Hapag-Lloyd à Hambourg @HL