Deux des principaux transporteurs chinois de conteneurs vont plus loin dans leur collaboration. Ils ont annoncé leur intention d’investir conjointement dans la logistique et le transport maritime.

L’inversion du marché avec des taux de fret qui ont chuté de plus de la moitié en peu de temps ne contrarie pas China United Lines (CULines) dans sa stratégie de croissance rapide. Le transporteur intra-régional chinois, qui est passé du 95e au 20e rang entre 2020 et aujourd'hui à la faveur du boom inédit de la demande de transport de conteneurs, s’est positionné dès 2021 sur les grandes lignes Est-Ouest. Il vient de signer un accord avec son compatriote Antong Holdings pour investir conjointement dans le transport maritime et la logistique.

Antong Holdings est l'un des trois principaux transporteurs de conteneurs en Chine. Contrôlée par China Merchants Port Holdings, Avic Trust et Sasac (Quanzhou), la société cotée à la bourse de Shanghai opère principalement sur le marché domestique, desservant les 80 ports principaux. Selon Alphaliner, la compagnie dispose d’une flotte de 84 navires d'une capacité totale de 90 424 EVP, au 21e rang mondial et quatrième parmi les compagnies de ligne basées en Chine continentale.

Expansion rapide

Cet accord prolonge une relation qui a déjà permis à CULines d'affréter 12 navires de 4 100 à 4 700 EVP auprès d'Antong. Les deux compagnies avaient également signé un accord-cadre en mai de cette année en vue de renforcer leur coopération sur les services européens et transpacifiques.

CULines, qui a recruté à sa direction Lars Christiansen, ancien de Hapag-Lloyd, exploite 55 services intercontinentaux et opère une flotte d’une trentaine de navires d'une capacité totale de 76 860 EVP.  Récemment, elle a baptisé son premier navire neuf. Deux autres navires d'occasion seront livrés dans le courant de l'année, et pas moins de neuf navires neufs.

La compagnie a annoncé en février son intention de s’introduire en bourse de Hong Kong. Mais le marché d'investissement asiatique est délicat. La compagnie coréenne SM Line avait été pour cette raison contrainte de renoncer en novembre 2021.

A.D.