Alors que la haute saison atteint son terme, le World Container Index (WCI), qui suit les taux de fret des conteneurs de 40 pieds sur huit routes principales vers/depuis les États-Unis, l'Europe et l'Asie, a encore baissé de 0,5 % dans la semaine du 18 novembre. Il reste néanmoins toujours 238 % plus élevé qu'il y a un an. 

L’indice évalué par Drewry, principalement utilisé comme référence pour les taux spot des conteneurs de 40 pieds sur les principales routes commerciales, a baissé de 0,5 % la semaine dernière pour s’établir à 9 146,41 $ par FEU (forty equivalent unit, conteneur de 40 pieds). 

Les taux de fret entre Shanghai et New York ont toutefois encore gagné 3 % ou 421 $ la semaine dernière pour atteindre 13 139 $ par boîte de 40 pieds. Entre Shanghai et Los Angeles, ils s’apaisent mais tout en progressant encore, de 1 %, à 10 038 $/FEU. Mais dans l’autre sens, ils faiblissent de 2 %, à 1 275 $/FEU.

- 401 $

Sur la route Asie-Europe du Nord (Shanghai - Rotterdam), la tendance est aussi à la décrue. Dans la semaine du 18 novembre, les tarifs ont cédé 3 %, un gain de 401 $, fixant le coût de transport du conteneur à 13 400 $.

Pour les routes Rotterdam - Shanghai, Shanghai - Gênes, New York - Rotterdam et Rotterdam - New York, l’indice n’a pas varié par rapport au niveau des semaines précédentes. Et Drewry s'attend à ce que les taux restent stables au cours de la semaine à venir. Depuis le début de l'année, la moyenne de l’indice s’élève à 7 374 $/FEU, soit 4 724 $ de plus que la moyenne sur cinq ans de 2 650 $/FEU.

Source : ©Drewry

Fin de saison

La haute saison se terminant, les porte-conteneurs arrivant sur la côte ouest-américaine devrait en principe refluer. Mais l’effet est annihilé par l’engorgement qui peine à trouver des solutions sur la côte ouest-américaine. Le temps moyen nécessaire à un porte-conteneurs pour passer du mouillage (ou au-delà) à un poste d'amarrage dans le port de Los Angeles a augmenté de 133 % entre le 1er septembre et mi-novembre. Soit 18,4 jours. 

Importations américaines en repli

Au regard des statistiques fraichement livrées par le port de Los Angeles, les importations ont pourtant baissé en octobre, de 8 %, sur une base annuelle, et de 4 % par rapport au même mois de 2018 avant épidémie et congestion. Considérés ensemble, les deux ports californiens, Los Angeles et Long Beach, par où entrent 40 % des importations conteneurisées américaines (valeur marchande de 200 Md$ par an pour Los Angeles), ont totalisé 852 287 EVP à l’import, soit un repli de 6 % par rapport à octobre dernier et stables par rapport aux niveaux d'octobre 2018.

65 000 vides sur les quais

Le Marine Exchange of Southern California indique pour sa part qu’octobre aurait pu être le meilleur mois d'importation jamais enregistré dans les ports de la baie de San Pedro si seulement les 637 326 EVP stockés au large, en attente, avaient pu être débarqués. D’après l’organisme, en novembre, une moyenne de 78,7 porte-conteneurs par jour ont été bloqués au large, soit une augmentation de 37 % par rapport à la moyenne mensuelle de 57,4 navires en septembre. Et il y a encore 65 000 boîtes vides qui attendent d’être renvoyées…

A.D.

Photo : ©DR