À l’approche de la saison de pointe traditionnelle sur le marché du conteneur, la demande de transport – principalement alimentée par les importations américaines – ne manifeste aucun signe d’essoufflement. Les dépenses en biens de consommation sont sans précédent alors que le ratio stocks/ventes est toujours à un seuil bas. 

Sur les 12 derniers mois, les dépenses en biens de consommation ont connu une croissance supérieure à 10 % (p/r à 2019) pendant 11 mois selon Sea-Intelligence. L’analyste danois a analysé les données du US Bureau of Economic Analysis et du US Census Bureau. Sur les 18 dernières années, le taux de croissance moyen était de 4,7 %, n’a franchi la barre des 10 % que cinq fois, et pour un ou deux mois seulement.

Les stocks américains et le ratio stocks/ventes des fabricants et les grossistes sont légèrement inférieurs à leurs niveaux d'avant la pandémie, mais celui des détaillants est « tombé d'une falaise et s'approche rapidement d'un ratio de 1 ». À titre de référence, en deux décennies, le ratio n'est jamais descendu en dessous de 1,34, et au cours des deux dernières années, il se situait entre 1,43 et 1,50, poursuit Sea-intelligence

Période prolongée de reconstitution des stocks

Toutefois, selon le consultant, les ventes au détail américaines devraient redescendre de leur niveau anormal actuel à mesure que les restrictions sont levées et que les dépenses de relance se tariront. « Nous ne savons pas quand ces corrections de marché se produiront, car nous nous ne disposons d'aucun modèle capable de prédire de manière adéquate la durée du boom de la demande actuel, mais notre analyse suggère que même lorsque les ventes au détail reviendront à la normale, il y aura une période prolongée de reconstitution des stocks. »

La rédaction

©Port de Long Beach ©Global Maritime Forum