Le tristement célèbre porte-conteneurs, qui attendait depuis des semaines au large du port chinois de Qingdao, a pu accoster. Il doit y être réparé suite à ses mésaventures dans le canal de Suez où le bulbe d’étrave s’était encastré dans la rive.

Le navire, long de 400 m, est arrivé au large de Qingdao il y a quelques semaines déjà et attendait au mouillage avant de pouvoir accoster, sa taille nécessitant de l’espace. Le célèbre, à ses dépens, porte-conteneurs de 20 388 EVP, est enfin à quai sur les installations du chantier chinois de Qingdao Beihai Shipbuilding Heavy Industry, où il doit rester trois semaines. Le porte-conteneurs, propriété de l’armateur japonais Shoei Kisen, a subi d’importants dommages lorsqu'il s'est échoué et rencontré quelques avaries après avoir été « libéré » par les autorités égyptiennes. Une grande partie des travaux de réparation vont porter sur le bulbe d’étrave, qui s’était encastré dans le rivage.

Reprise de service en octobre

Le navire a la réputation d’avoir échoué en mars 2020 dans le canal de Suez, bloquant le trafic pendant six jours et provoquant un embouteillage aux deux extrémités du point de passage. Il est en partie responsable d’une partie des déboires observés en mer depuis de longs mois. Il a ensuite été l’otage d’un bras de fer entre les autorités égyptiennes et le propriétaire du navire à propos d’une indemnisation du préjudice que l’autorité gestionnaire de la voie de navigation estime avoir subi en termes d’images et de pertes de trafics.

L’Ever given devrait reprendre, à l’issue de sa réparation, du service sur le trade Asie-Europe exploité dans le cadre d’Ocean Alliance à laquelle appartient l’armateur exploitant Evergreen.

A.D.

Photo : ©priapusIQ

 

Sur le même sujet