Manifestement, l’échouement en mars dernier dans le canal de Suez du porte-conteneurs n'a pas laissé le navire totalement indemne. Pour des « raisons de sécurité de la navigation », il doit opérer à vitesse réduite. Il venait à peine de reprendre sa route vers l’Europe après avoir été immobilisé pendant plus de 100 jours. 

Dans une note à la clientèle, Evergreen indique que le porte-conteneurs, rendu célèbre par ses mésaventures dans le canal de Suez, doit naviguer à vitesse réduite afin de se conformer aux « instructions de son certificat de navigabilité » sur instruction de la société classification américaine American Bureau of Shipping 

Pour cette raison, indique la compagnie taïwanaise, le navire, immobilisé pendant plus de 100 jours dans l’infrastructure égyptienne, ne fera escale qu'à Rotterdam et Felixstowe, abandonnant Hambourg. Les conteneurs qui devaient être déchargés dans le port allemand le seront dans le port néerlandais où ils seront transbordés sur l’Ever Utile qui fera escale à Hambourg le 8 août.

Des raisons techniques

Le porte-conteneurs chargé d’un peu plus de 18 000 EVP est attendu le 28 juillet au Rotterdam Delta Terminal et le 2 août au Rotterdam Euromax Terminal. La compagnie, qui a déclaré une avarie commune, rappelle à ses clients que sans la garantie d'avarie commune (GA), la marchandise ne pourra pas être livrée au port de déchargement. 

Le navire a quitté les eaux égyptiennes le 13 juillet après avoir reçu l'autorisation officielle de quitter le canal de la part de la Suez Canal Authority (SCA). Propriété du japonais Shoei Kisen Kaisha et affrété par Evergreen, il s’était échoué le 23 mars, bloquant la voie navigable pendant six jours. Il rencontre manifestement cette fois des problèmes techniques. 

La rédaction

 

 

Sur le même sujet