Les quatre passagers clandestins nigérians arrêtés le mois dernier à bord du con-ro Grande Tema ont été inculpés pour avoir menacé l'équipage du navire et tenté de prendre le contrôle du navire. 

L'équipage du Grande Tema de l'armateur italien Grimaldi avait découvert la présence de passagers clandestins à bord alors que le navire se rendait du Nigeria au port de Tilbury, au Royaume-Uni mi-décembre. Le capitaine les aurait cloîtrés dans une cabine et ils auraient été bien traités. Toutefois, les quatre hommes seraient parvenus à s'en extraire et auraient menacé l'équipage avec des barres de fer, exigeant d'être débarqués au plus vite. Les 27 membres de l'équipage se seraient alors retranchés pour assurer leur propre sécurité et ont alerté les autorités, mettant le navire en attente au large de Margate (Manche).

Quelques heures après avoir reçu la demande, 25 Marines de l'escadron X du Special Boat Service de la Royal Navy ont rejoint le Grande Tema en hélicoptères et arrêtaient les intrus au cours d'une opération sans blessés. La police d'Essex, qui a supervisé l'opération, a refusé de classer l'événement en acte de piraterie, évoquant un incident lié à la sécurité. Les quatre hommes sont détenus en vertu de la loi britannique sur l'immigration. Ils seraient passibles d'une peine maximale de trois ans d'emprisonnement sauf si le procureur principal invoque l'Aviation and Maritime Security Act, qui prévoit des peines plus sévères pour les infractions liées à la sécurité des navires. Au cours de l'audience, le procureur a demandé au tribunal un délai de trois semaines pour se prononcer et ne pas "sous-estimer" la gravité de l'infraction.

--- La rédaction ---