L'inflation dans la zone euro a été deux fois supérieure à l'objectif que s’était fixée la Banque centrale européenne en octobre, a confirmé Eurostat. Plus de la moitié de cette hausse est liée à la flambée des prix de l'énergie.

Selon Eurostat, l'inflation dans les 19 pays de la zone euro a augmenté de 0,8 % en octobre et de 4,1 % sur une base annuelle alors que la BCE avait pour objectif de maintenir l'inflation à 2 % à moyen terme, rapporte Reuters. La banque s'attend toujours à ce que la croissance des prix ralentisse en 2022, mais a admis que cela prendrait plus de temps que prévu.

Le coût de l’énergie serait en grande partie responsable, ayant ajouté 2,21 points de pourcentage (0,86 point pour les services, 0,43 point pour l'alimentation, l'alcool et le tabac et 0,55 point pour les biens industriels non énergétiques selon Eurostat). 

Pas de politique plus stricte

Sans la volatilité de l'énergie et des produits alimentaires non transformés, les prix auraient augmenté de 0,3 % sur le mois, soit une hausse de 2,1 % en glissement annuel.

Avec une inflation deux fois supérieure à son objectif et susceptible d'augmenter encore cette année, la BCE est soumise à une pression accrue pour ne pas abandonner sa politique monétaire ultra-accommodante alors que la croissance des prix érode le pouvoir d'achat des ménages. Resserrer la politique monétaire maintenant pourrait étouffer la reprise économique, a déclaré la présidente de la BCE, Christine Lagarde, rejetant les appels en faveur d'une politique plus stricte, selon Reuters.

La rédaction

Photo : ©Bernd Hartung/ECB